mardi 02 août

D'un mois d'été, l'autre...

Episode 1 : poser le Boeing après un WE marathon de baise ininterrompue. Et analyse sur l'erreur de marchandise (j'ai dit baise ? non... il se passe, que ce soit avec R. ou avec D., "autre chose") Je n'ai pas eu ma dose de douce folie du WE, O. étant monté travailler sur Paris pour tout le mois d'août. Touchant de savoir que l'un pense à l'autre, sms oblige (avec la foi et la teneur que nous leur donnons. Aurons-nous l'audace de couper ce silence et de nous parler de vive voie ? J'ai peur de mon côté de trouver O. ivre au téléphone,... [Lire la suite]
Posté par Ulysses à 01:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 27 juillet

Agota Kristof est morte

... et ce que je pensais être une auto-congratulation de Nicola était en fait un témoignage. Qui nous l'aura appris ? Médias de merde... Où est passé l'important ? L'essentiel ? Quelles sont les personnes qui comptent vraiment et désormais aujourd'hui ?  Avec la réforme du lycée, on s'amenuise de plus en plus vers des générations de débiles, gavés à l'inutile, au non-événementiel, au statu-quo historique, à l'enlisement intellectuel.  Le théorème de Jean Bodin marche aussi pour l'intelligence : "la mauvaise culture... [Lire la suite]
Posté par Ulysses à 23:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 17 juillet

Pleine Lune

Un peu de mal à quitter cette journée. Un peu de mal à quitter ce week-end en fait (je sais, c'est pas fini, mais là j'ai eu ma dose. Juste envie de remâcher et d'apprécier ces quelques heures) Entre O. et le récent R., j'arrive à satisfaire ce qui doit l'être. Avec tout ce qu'il y a de décorum et de respect humain nécessaire pour que je n'en veuille pas plus en tirant sur la jupe, dis, continue, donne-moi encore un peu... Là, non, j'arrive à me satisfaire (réflexion faite : on me satisfait bien) Le décorum... qu'il s'agisse de... [Lire la suite]
Posté par Ulysses à 01:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 16 juin

nouvelle lune, éclipse. pleine lune, éclipse

Etrange playlist ce soir dans ma tête : "Partir quand même" de Françoise Hardy ; "Civil war correspondant" de P.J.Harvey ; "Non, rien de rien" d'Edith Piaf.  Partir quand même, au moment fort,... Can't hear his heart wide, as a gun fire... ... Je repars à zéro. Soirée garçons (pas sensibles, avec J. et C., vraie soirée de glandeurs...) bouffe d'étudiants, zapping de films nazes, on a finalement dvdisé sur Casino Royale. Connaissant le film par coeur, j'ai pu abondamment me laisser envouter par les yeux de Daniel Craig. J'aime... [Lire la suite]
Posté par Ulysses à 01:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 15 juin

heart-addict

Dépendance affective. Le mot est lâché. Comme si la cigarette n'était pas la seule chose pour laquelle je peux traverser monts et vaux.  Dépendance affective. Quel qu'en soit l'objet ? Où fixons-nous nos pulsions ? S'arrimer à un autre corps, une autre vie, pour ne pas sombrer dans l'océan de la sienne. Peu de musique, aujourd'hui. Peu de commémorations. Peu d'idées, beaucoup d'actions pour égrainer le temps, en faire quelque chose de construit qui avance. Qui s'enfonce, qui s'enfoncera, si ce n'est ce soir, ce sera demain... [Lire la suite]
Posté par Ulysses à 00:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 13 juin

obsédant

"Le bonheur, c'est dire non".  
Posté par Ulysses à 23:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 12 juin

Le temps

Il a fallu que je me laisse du temps. Y compris ici. Une semaine sans écrire, juste laisser passer. Lundi, journée longue, sans intérêt. J'ai donné à lire, et me suis donné à prendre soin de moi. Mardi, boosté par la piqûre de rappel de Noel, je reprend le flambeau et l'appareil numérique. Retrouver l'oeil... puis Rive de Gier, avec en prime, de la discut' et une seconde couche. Qui a réveillé des trucs que j'ai été obligé d'endormir à nouveau... Mercredi, Ikéa party avec les keuleuks... on a rincé, ri, redécoré, ré-embelli mais je... [Lire la suite]
Posté par Ulysses à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 06 juin

De la quête des sens à la quête du sens...

Etrange journée dont je ne comprends pas encore tous les messages ni les enjeux. Bien sûr, je me sens encore enfermé dans ma récente mythologie. Dans le passé, j'aurais pu me complaire, faisant de T. à la fois le Dieu et le temple de cette mythologie. Encore quelques semaines en arrière j'aurais scellé mes tripes en me lançant à l'assaut de quelque chose de neuf. Et là, impossible de trouver la porte EXIT.  Hier nous marchions le long du cours Lafayette, oui, je m'éloignais de chez lui, nous allions enfin récupérer nos... [Lire la suite]
Posté par Ulysses à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 05 juin

Tout est nord...

Merde. Menteur que je suis... je relis le post d'hier matin mis en ligne peu après mon réveil chez Au. Laisse tomber, à peine sous la douche, me suis remis à chialer. Les mêmes sons dans ma tête. Les mêmes galbes nus, perdus à jamais, dont l'existence si belle à contempler suffisait à mon bonheur (le voir. juste le regarder, le sentir si vivant, si près, si enclin au contact,... et puis ça, ce mouvement que je ne comprends pas... décidément je ne comprends pas) donc oui, les yeux gonflés sous la douche donc. Idem ce soir quand... [Lire la suite]
Posté par Ulysses à 23:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 04 juin

Trous de mémoire

Dimanche, je suis rentré de chez T. en fin d'après-midi. 1er trou de mémoire : je ne me souviens pas de ce que j'ai fait de ma soirée. Juste que je me suis endormi très tard... (si, un vague passage chez Ph., vittel-menthe et joint à la clé) Mardi, je savais qu'il me fallait finir impérativement à 16h30 et lâcher les filles à l'heure, mais pour aller où, faire quoi, voir qui ? (idem : direction Rive de Gier, puis chez As., ça y est, ça me revient...) ... mais en lambeaux. Pourquoi ? Jeudi soir, des choses se sont perdues. Avec le... [Lire la suite]
Posté par Ulysses à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]