lundi 06 juin

De la quête des sens à la quête du sens...

Etrange journée dont je ne comprends pas encore tous les messages ni les enjeux. Bien sûr, je me sens encore enfermé dans ma récente mythologie. Dans le passé, j'aurais pu me complaire, faisant de T. à la fois le Dieu et le temple de cette mythologie. Encore quelques semaines en arrière j'aurais scellé mes tripes en me lançant à l'assaut de quelque chose de neuf. Et là, impossible de trouver la porte EXIT

Hier nous marchions le long du cours Lafayette, oui, je m'éloignais de chez lui, nous allions enfin récupérer nos oeuvres. Et puis le petit déclic sous une éclaircie : se donner du temps et du respect pour ce que je ressens. Qu'il n'y ait pas de retour,... ça c'est l'objet du deuil. Qu'il y ait des sentiments naissants, à peine éclos, et pourtant si denses et pétris de questions sur leur légitimité même, ça c'est le poids du deuil... Je n'ai pas à les massacrer. Je n'ai pas à les occulter. Je n'ai pas à les taire. Je n'ai pas à les clamer. J'ai juste à les vivre. Seul. Sans béquilles, les quelques pas d'un coeur frais font encore mal. 

Entre ce week-end et ce matin, je n'ai pas eu honte de mes textes, et j'ai soulevé le rideau tranquillement. Des choses qu'on ne notera pas, et que je vais surement retravailler, car trop près de... et trop loin de moi. Le sujet comme le mode d'écriture. Et ce soir, un mail sur une association qui demande du temps, des volontaires, et de la compassion. J'ai bien envie d'essayer et de m'y frotter. Pourquoi pas...

Plutôt que de perdre son temps libre à réfléchir pourquoi d'autres mecs gâchent ce temps libre... construire est si simple. Finalement.

Posté par Ulysses à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur De la quête des sens à la quête du sens...

Nouveau commentaire